Les clés pour bien investir dans une résidence secondaire

publié le

Beaucoup en rêvent... Une villa ou une maison d’époque en région côtière vous servant de pied-à-terre peut être un investissement rentable en suivant ces quelques astuces.

C’est l’ultime récompense pour certains, un investissement prometteur pour d’autres. Quoi qu’il en soit, la résidence secondaire est un placement sûr… Si l’on sait s’y prendre. Acheter un bien existant, même si c’est pour mieux le revendre ensuite, est synonyme d’une paix d’esprit quant aux soucis de la construction. Mais cela comporte aussi quelques pièges à contourner.

Combien ça coûte ?

Certains sont évidents, d’autres le sont moins… Voici, pour vous aider, une liste de coûts éventuels à considérer :

• Le prix du bien en lui-même (varie selon son état et son positionnement)
• Les frais de notaire et d’enregistrement (voire même d’agence immobilière)
• Les frais de rénovation (n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour dresser un bilan réaliste des travaux à entreprendre et des coûts relatifs)
• Les charges mensuelles et frais d’entretien en votre absence

Rénovations : le nécessaire vs. le superflu

On serait vite tenté de rénover la bâtisse de ses rêves en y apportant une plus value (par exemple avec l’ajout d’une piscine ou d’un gazebo)… Mais pas si vite. Le secret est d’identifier le nécessaire du superflu, en commençant par les travaux de structure, pour ensuite rajouter quelques "plus". Car trop charger votre bien fera monter la facture, quitte à diminuer vos réserves (pour les imprévus) – pourtant cruciales lors de l’achat d’un bien qui a vécu. Ce prix pourrait même rendre la revente plus difficile.

Louer ou ne pas louer ?

La question de la location peut aussi être soulevée. En effet, c’est une des options à explorer pour une meilleure rentabilité de votre bien. Là encore, deux options : gérer la location vous même, ou faire appel à une agence de gestion locative.

nos articles

Consultez les archives