Bien rédiger son annonce immobilière

publié le

Faisant office de vitrine pour un bien immobilier à louer ou à vendre, la petite annonce immobilière se doit d’être la plus attrayante possible. Voici quelques conseils pour bien rédiger votre annonce immobilière :

1. Un titre accrocheur qui attire l’attention
Profitez-en pour indiquer la localisation et la nature du bien immobilier à louer ou à vendre avec le nombre de pièces ou la superficie. Enjolivez objectivement le titre de votre annonce avec des adjectifs mélioratifs tels que « Très beau », « Cadre enchanteur », « Spacieuse », « quartier calme et huppé ».

2. Faites une description qui met en avant les points forts de votre bien

Entamez la description de votre bien immobilier en citant les points forts du quartier dans lequel se trouve le bien que vous souhaitez vendre ou mettre en location. Ciblez ensuite le profil idéal du futur locataire ou propriétaire de votre bien (jeune couple, célibataire ou étudiant etc.) Citez à nouveau le nombre de pièces, la superficie et les facilités annexes qui sont disponibles (parking privé, piscines, portails etc.)

3. Ajouter de belles photos

Prenez de belles photos de votre bien à l’intérieur et à l’extérieur. Pensez surtout à faire le ménager et à ranger les pièces à être photographiées. Songez aussi à dépersonnaliser votre résidence et photographiez vos pièces en maximisant sa luminosité.

10 erreurs à éviter à tout prix
Selon Wikipédia, depuis 2001, plus de 60% des ventes immobilières se font à travers un annuaire immobilier alors qu’en France plus de 70% des acquéreurs potentiels utilisent Internet pour leurs recherches immobilières. Il est donc essentiel de valoriser une annonce immobilière pour qu’elle sorte du lot car il ne faut surtout pas oublier que la concurrence est rude parmi les milliers de biens mises en vente sur le Web. lexpressproperty.com vous a préparé une liste de 10 erreurs à ne pas commettre dans la rédaction de vos annonces immobilières.

1. Des descriptions trop longues

Evitez de rédiger des textes trop longs qui peuvent être lassants pour l’internaute. Soyez bref, concis et allez droit au but. Le but n’est pas d’écrire une dissertation mais plutôt de susciter l’intérêt de l’acheteur potentiel. Essayez d’écrire des textes d’une centaine de mots maximum.

2. Coquilles, fautes de frappe et fautes d’orthographe
Dans un descriptif d’annonce immobilière, la crédibilité est primordiale. Soignez votre orthographe et faites attention aux coquilles et fautes de frappe dans votre texte. Faites des phrases simples et courtes. Si vous ne vous sentez pas à l’aise en français, ayez recours à des outils en ligne de correction d’orthographe. Par exemple, Reverso, corrigemoi.fr. Note : Les abréviations à répétition sont à proscrire. Votre annonce n’est certainement pas une énigme que l’acheteur devra déchiffrer. Il ne perdra pas de temps dessus et passera son chemin…

3. Utilisation des adresses email contenant des pseudos « bizarres »

Votre adresse email sera lue par des acquéreurs potentiels. Il vous incombe de faire preuve de professionnalisme pour que votre annonce soit prise au sérieux. Evitez les « [email protected] des [email protected] Il serait mieux de créer une adresse composée de votre prénom+nom sur Gmail pour booster votre crédibilité.

4. Laver son linge sale en public
Les raisons qui vous poussent à vendre votre bien immobilier vous appartiennent et ne regardent que vous. Elles ne peuvent en aucun cas intéresser l’acheteur potentiel. Donc, il faut à tout prix éviter de justifier votre vente dans le descriptif de votre annonce.

5. Survendre – le « trop » nuit
Tout comme une annonce qui comporte trop peu d’informations risque de ne pas être prise au sérieux, celle qui présente trop d’informations peut tuer l’annonce. Restez objectif en évitant de faire de la publicité mensongère.

6. Omettre les photos
Une image parle plus que des mots et les photos constituent des éléments essentiels et indissociables d’une bonne annonce immobilière. Ne commettez pas l’erreur d’omettre la photo et ne vous contentez pas d’en inclure une ou deux uniquement. Lâchez-vous et mettez-en plusieurs, prises sous différents angles et perspectives. Note : Evitez aussi de placer du texte sur les photos.

7. Photos hors contexte
En toute logique, une annonce immobilière doit mettre en valeur le bien immobilier mise en vente ou en location. Les photos hors contexte, non pertinentes et qui manquent de sens sont à éviter. Par exemple, prendre un cliché du trottoir en face ou du jardin de son voisin surtout si le jardin est un vrai capharnaüm. Cela dévalorisera certainement votre propriété.

8. Publier des photos sur lesquelles vous figurez
C’est le bien immobilier qui est mis en vente, donc les photos des annonces immobilières ne doivent afficher que les biens en questions et non pas vous, ni votre silhouette. Ne levez pas le voile trop vite, il vous découvrira en chair et en os bien assez tôt lors de la visite des lieux.

9. Dicter sa vision des choses aux acheteurs potentiels
Si vous louez ou vendez votre bien, ce n’est pas à vous de dire au futur acquéreur les aménagements possibles qui pourraient y être faits. Laissez-le être le seul maître de son projet, il n’a pas besoin de vos conseils d’autant plus qu’il n’a pas forcément les mêmes préférences que vous. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas…

10. Diffuser les photos de votre capharnaüm dans l’annonce
Pensez avant faire du rangement à l’intérieur et à l’extérieur de votre propriété avant de la prendre en photo. Votre bien se doit d’être présentable afin de susciter de l’intérêt chez un acheteur potentiel.

On vous rappelle qu’afin de rédiger une annonce immobilière de qualité, si vous souhaitez la publier en deux langues, il faut surtout éviter les traductions littérales. Quelques exemples recensés sur lexpressproperty.com :

Stacking doors - Empillage de portes...
Restaurant for rent - Restaurant à remettre...
This brand new family home is located at - Cette nouvelle maison de la famille de la marque est située...
No agency fees - Pas de commission d’agence car nous sommes le propriéteur...
Tarred road - Chemin colletarré...

Vous voilà fin prêt à rédiger votre annonce immobilière, comme un vrai professionnel ! N’oubliez pas que notre service clientèle est là pour vous guider dans vos démarches, du lundi au vendredi de 8h à 17h. Contactez notre équipe par email : [email protected]

  1. Sécuriser son habitation
  2. Vos Droits immobilier en cas de divorce
  3. Le syndic de copropriété
  4. Location immobilière : la quittance de loyer
  5. Bien rédiger son annonce immobilière
  6. 5 astuces pour déménager sans stress
  7. « Home Staging » : pour mieux vendre sa maison rapidement

A lire egalement dans la rubrique : Se loger

Achat ou location ? Bilan des options

Le 21/06/2019

Acheter ou louer ? Telle est la bonne question ! Que vous soyez en couple, en famille, célibataire ou retraité, le dilemme reste le même mais les (...)

Nos dossiers

Acheter à l’Ile Maurice

Acheter un bien immobilier représente l’investissement de toute une vie, plus particulièrement lorsqu’il s’agit de l’acquisition d’une maison. Il faut (...)

Louer : Locataires

La location immobilière est un marché qui prend de l’ampleur. La demande grandissante pour les maisons, appartements, studios et villas à l’Ile (...)

Louer : Propriétaires

Propriétaire, vous cherchez à louer un bien immobilier ? Nous vous guidons dans toutes les démarches ! La location permet en effet de bénéficier de (...)

Faire construire

Choisir son terrain, élaborer un plan de construction, faire application pour un permis de construction, choisir ses matériaux, entamer les (...)

Aides au logement à l’île Maurice : la NHDC Ltd

Créée en 1991, la National Housing Development Co. Ltd est une organisation étatique ayant pour mission la construction de logements décents pour (...)

Déménager à l’ile Maurice

Vous avez décidé de vous installer à l’île Maurice, obtenu tous vos permis et il est temps de songer sérieusement à votre déménagement. Dans bien des (...)