Les différents types de biens à acheter

publié le

Maisons
Les types de maison qui ont la cote sont les copropriétés, les maisons individuelles et les maisons mitoyennes. Chaque type a ses avantages et inconvénients impliquant un mode de vie considérablement différent de même qu’un ensemble de responsabilités relatives.

Copropriété
Si la vie en appartement vous tente et que le paiement des frais de syndic cadre avec votre budget mensuel, alors une copropriété serait certes un choix approprié pour votre logement. L’atout majeur des copropriétés comparées aux maisons individuelles est que vous n’avez pas à vous soucier de l’entretien de votre jardin ou de votre extérieur. Qui plus est, vous aurez un sentiment de sécurité renforcée surtout si vous y vivez seul. Un autre point, mais pas des moindres, qui ferait pencher la balance pour une copropriété, est son prix abordable face à celui d’une maison. C’est un fait : les copropriétés coûtent relativement moins cher que les maisons individuelles.

Cependant, vivre en copropriété n’est pas toujours facile, les copropriétaires étant confrontés à des inconvénients tels que le fait de devoir partager les murs, le garage, les aires de stationnement et les parties communes. Bref, vous n’aurez pas les pleins pouvoirs sur votre bien, étant soumis aux règlements de copropriété qui régissent les détails du quotidien tels que le type d’éclairage extérieur ou le modèle de paillasson devant l’entrée !

Maisons mitoyennes
Une maison mitoyenne est un hybride entre la copropriété et une maison. Elle est en fait une maison contiguë disposant d’un mur commun en propriété pour 2 propriétaires. Ce type de maison est souvent doté de deux étages et vous n’avez pas de voisins à l’étage ou au rez-de-chaussée, donc un peu plus d’intimité et de tranquillité (plus particulière si votre lot se situe complètement à la fin du complexe). Les maisons mitoyennes pourvoient aussi des garages rattachés au bâtiment au rez-de-chaussée ce qui est beaucoup plus privé et plus pratique que les aires de stationnement et garages de copropriétés. De plus, les maisons mitoyennes sont moins nombreuses dans un complexe comparé aux copropriétés.

Tout comme les copropriétés, les maisons mitoyennes ont leur syndic avec un coût mensuel à régler. L’entretien des parties extérieures est à la charge du syndic. Le prix des maisons mitoyennes est souvent aligné sur celui des copropriétés de la même dimension. Pour ceux à la recherche d’un logement à petit budget, les maisons mitoyennes ne feront pas l’affaire, car elles sont généralement plus grandes que les copropriétés et peuvent dans certains cas, être dotées de cours extérieures, ce qui contribue à faire grimper le prix.

Maisons individuelles
Une maison individuelle se veut être la plus chère des options en termes du prix d’achat et les frais d’entretien, mais elle garantit indépendance, liberté et par-dessus tout, une grande intimité. Vous n’avez pas à partager vos murs, sols ou plafonds et vous pouvez même avoir votre cour extérieure clôturée vous séparant de vos voisins, telle une zone de démarcation. Une cour est idéale pour vos enfants, elle permet d’avoir des animaux, de disposer d’un barbecue, de construire une piscine privée et même un spa pour les plus chanceux. De plus, les maisons sont beaucoup plus spacieuses que les copropriétés.

Le revers de la médaille serait les frais liés à l’entretien qui reste à la charge de l’unique propriétaire. Les maisons restent le meilleur investissement possible, car elles vous appartiennent totalement. Vous pouvez toujours librement l’agrandir si vous avez besoin de plus d’espace contrairement aux copropriétés où le seul moyen d’avoir plus d’espace est de déménager.

Dimension
Indépendamment du type d’habitation pour lequel vous optez (ou que vous pouvez vous offrir), vous devrez aussi vous poser quelques questions avant d’aller de l’avant et de décider sur la surface du logement : nombre de chambres et de salles de bain pour un confort optimal, l’espace requis au moment de l’achat sera-t-il toujours adapté à une famille qui évolue et qui grandit (enfants, accueil de parents âgés, hébergement d’un bureau dans les locaux) ? Vous pouvez acheter une maison plus spacieuse et envisager la location d’une partie de l’espace, le loyer vous aidant à rembourser votre emprunt.

Ne perdez surtout pas de vue que plus grande la propriété, le plus élevé en sera le prix, le plus lourd seront les frais d’entretien et les factures d’eau, d’électricité, téléphone ou chauffage, le plus vous devriez dépenser pour la meubler et pour les rénovations à venir.

Les espaces extérieurs
Finalement, il vous faudra considérer quel type d’espace extérieur chaque type de logement pourvoit. Dans le cas d’une copropriété ou d’une maison mitoyenne, est-elle dotée d’un balcon privé, d’une terrasse ou d’une pelouse individuelle ? Bénéficiez-vous d’un espace vert commun, d’un espace de jeux pour les enfants, d’une piscine ou d’un spa ? Pensez-vous utiliser ces facilités ou allez-vous contribuer à des frais de syndic pour des facilités que vous utilisez rarement ou jamais ? Êtes-vous prêt à partager ces facilités avec d’autres copropriétaires ou souhaitez-vous une propriété privée où vous seriez le seul maître à bord ? Avez-vous des animaux de compagnie and quel type d’espace intérieur/extérieur avez-vous besoin pour les accommoder ? Est-ce que le syndic vous autoriserait à avoir des animaux de compagnie ? Êtes-vous sûr de pouvoir vous amuser librement à l’extérieur (barbecues, fêtes) ?

Les villas
Les villas à l’Ile Maurice ne manquent pas. Plusieurs types de villas sont disponibles et leurs prix varient en fonction de leur superficie, de leur emplacement, de la région dans laquelle elles se trouvent, du type de dispositif dont elles font partie. L’Ile Maurice dispose de deux dispositifs dans lesquels les villas sont classées : l’Integrated Resort Scheme (IRS) et le Real Estate Scheme (RES). Ces deux régimes ont été créés par les autorités mauriciennes afin de permettre aux étrangers d’acquérir des biens immobiliers à l’Ile Maurice. Pour en savoir plus sur les IRS et RES, consultez les articles suivants :

  1. Les différents types de biens à acheter
  2. L’achat d’un bien immobilier en 5 étapes
  3. Estimer le prix d’un bien à vendre
  4. Nos conseils pour bien acheter
  5. Le rôle du notaire lors de l’achat
  6. Obtenir un crédit immobilier à l’Ile Maurice : les conditions applicables
  7. La vente de mon bien immobilier : pas sans un agent !

A lire egalement dans la rubrique : Se loger

Nos dossiers

Acheter à l’Ile Maurice

Acheter un bien immobilier représente l’investissement de toute une vie, plus particulièrement lorsqu’il s’agit de l’acquisition d’une maison. Il faut (...)

Louer : Locataires

La location immobilière est un marché qui prend de l’ampleur. La demande grandissante pour les maisons, appartements, studios et villas à l’Ile (...)

Louer : Propriétaires

Propriétaire, vous cherchez à louer un bien immobilier ? Nous vous guidons dans toutes les démarches ! La location permet en effet de bénéficier de (...)

Faire construire

Choisir son terrain, élaborer un plan de construction, faire application pour un permis de construction, choisir ses matériaux, entamer les (...)

Aides au logement à l’île Maurice : la NHDC Ltd

Créée en 1991, la National Housing Development Co. Ltd est une organisation étatique ayant pour mission la construction de logements décents pour (...)

Déménager à l’ile Maurice

Vous avez décidé de vous installer à l’île Maurice, obtenu tous vos permis et il est temps de songer sérieusement à votre déménagement. Dans bien des (...)