La clé des sols : bien choisir son revêtement

publié le

Beauté, praticité et entretien : voilà les maîtres-mots pour trouver les meilleurs revêtements ; mais que choisir sur un marché inondé d’options ? Suivez le guide pour devenir expert en la matière.

À l’intérieur…

En plus de donner de la personnalité à un décor, ils ont un impact sur l’acoustique et la température – entre autres. Comment savoir s’ils feront l’affaire ? Il suffit de savoir ce que vous recherchez (qualités esthétique, thermique ou anti-allergisante), en gardant en tête cette simple fiche technique.

1. Le béton ciré

Son aspect brut en fait un matériau tendance qui est hygiénique et facile à entretenir. Toutefois, si la pose est déjà complexe pour un résultat final (qui, au fil du temps, peut se fissurer), s’ajoute l’obstacle additionnel du budget.

2. Le vinyle

Offrant une palette d’options très intéressante, c’est un matériau peu coûteux et facile à nettoyer. Toutefois, le vinyle est impossible à réparer et nécessite une surface parfaitement plate pour pouvoir être posé. Veillez donc à bien vous renseigner avant de vous lancer !

3. Le carrelage

Cette matière facile d’entretien est également résistante aux chocs, avec la facilité additionnelle de remplacer un carreau cassé plutôt que de refaire tout le sol. Seul souci : la sensation de froid qu’il génère.

4. Le stratifié

Ce support aggloméré peut être paré de différents effets : bois, béton ou imitant même le carrelage, il demeure abordable en matière de prix. Il est toutefois peu durable.

5. Le parquet massif

L’un des revêtements les plus nobles, mais aussi les plus délicats. Le prix de ce matériau premium est élevé, sans oublier d’y ajouter le coût de l’entretien, et sa fragilité dans les endroits humides comme Maurice.

6. La moquette

Pas cher et confortable, ce classique associe régulations thermique et acoustique. La moquette est toutefois moins hygiénique que d’autres options, et à bannir pour les personnes souffrant d’allergies et dans les régions humides telles que Curepipe.

En exterieur…

1. La dalle : Elle peut être en béton, en pierre ou en gazon (consistant d’une structure en nid d’abeille où est semé le gazon), pour habiller allées et sentiers.

2. Le carrelage : Parfait pour les terrasses et facile à entretenir, il nécessite toutefois un long temps de pose. Pour plus de sécurité, privilégiez un fini plus brut pour un effet anti-dérapant.

3. Le pavé : Adaptable à votre budget, il s’accommodera de pierre ou de béton selon vos goûts pour un fini résistant et durable. Attention toutefois aux mauvaises herbes.

4. La résine : Au fini lisse ou gravillonné, cette matière tendance s’applique sur un sol existant (donc pas de travaux invasifs si vous rénovez).

5. Le bois : Parfait pour habiller une belle terrasse ou une plage de piscine, il n’en demeure pas moins un matériau coûteux, qui demande un traitement accru.

La checklist pour un choix malin :

• Le prix du matériau
• L’intervention du professionnel
• La facilité et le temps de pose
• Le coût de l’entretien
• L’hygiène,
• La durabilité

Les options naturelles

Pourquoi pas le gazon pour donner un coup de pouce à la biodiversité dans votre jardin ? Privilégier une dalle en gazon au lieu du béton ou de la pierre donnera au sol une meilleure perméabilité – maximisant et captant donc l’eau de pluie pour maintenir un sol propice à la pousse des plantes.

De la même façon, le gravier permet au sol de rester perméable, diminuant le risque d’accumulation d’eau en cas de fortes pluies – un phénomène de plus en plus fréquent dans notre pays.

Conseil écolo :

Pour les écologistes les plus exigeants, deux critères principaux vous permettront d’évaluer le meilleur revêtement de sol :

• L’indice de pollution émis lors de la production
• L’empreinte carbone (privilégiez donc le local)

nos articles

Consultez les archives