Investissement immobilier à Maurice : Quelles sont les options d’investissement plébiscitées sur le marché ?

publié le

L’île Maurice vit au rythme de ses nouveaux projets immobiliers, mais également de la revente et de la location de biens. LexpressProperty s’est intéressé aux possibilités d’investissement répondant à l’offre et aux demandes des Mauriciens et étrangers – en ville, dans la nature, proche des commerces, villas, appartements, penthouses, terrains, bureaux et espaces commerciaux.

Des options pour toutes les envies !

Les offres ne manquent pas sur un marché immobilier dynamique et qui réévalue constamment ses produits suivant la demande du public mauricien et des acheteurs étrangers. Avec une offre résidentielle qui croît année après année, et face à une diminution des terrains disponibles, des terrains agricoles ont été convertis en terrains résidentiels par leurs propriétaires. Souvent situés dans des lieux qui deviennent ensuite des hubs d’affaires (Ébène et Moka ou encore dans les terres – à l’instar des lots utilisés pour les Smart Cities), l’offre a ainsi augmenté.

Logiquement, qui dit terrain, dit maison ou villa. Ainsi, les maisons individuelles, villas et maisons mitoyennes foisonnent aussi bien sur le littoral que dans les terres. Quant aux appartements, duplex et penthouses, bien qu’étant considérés comme plus chers par certains que les maisons en regard de la surface carré disponible, ils sont toujours en demande - beaucoup dans les villes traditionnelles comme Curepipe, Quatre-Bornes, Rose Hill et Port-Louis, et bien sûr sur le littoral.

À cela s’ajoutent les espaces de bureaux dans les hubs de l’île et les espaces ouverts et collaboratifs. Et les offres suivent la tendance. Les parcs d’affaires (tels le Mon Trésor Business Gateway et le Uniciti Office Park) sont ainsi devenus des viviers de bonnes affaires.

Pour mieux décortiquer ce marché, nous avons posé 2 questions à nos partenaires :

1. Quels sont les biens que les Mauriciens (ou étrangers) paraissent rechercher le plus en ce moment ?
2. Avez-vous la sensation que le marché demande des biens allant plus vers le premium, ou au contraire des biens moins chers ?

DÉCOUVREZ LEURS ANALYSES >>

1. MIKAËL LE LURON, ENL Property – Head of Marketing

« Au travers de la demande pour nos projets IRS de La Balise Marina, Heritage Villas Valriche ou au cœur de la Smart City de Moka avec Les Promenades d’Helvétia, nous voyons que la clientèle, tant étrangère que locale, recherche de plus en plus des biens immobiliers dans des projets intégrés et planifiés. Cela dépasse le cadre de l’immobilier classique, avec un environnement maîtrisé et un développement respectueux de la nature. Une recherche de meilleure qualité de vie et aussi de sécurisation de leurs investissements sur le long terme. Traditionnellement, l’accès à la mer et le nord de l’île étaient des points importants pour la clientèle internationale. Nous voyons néanmoins que le Sud et l’Ouest attirent une clientèle à la recherche de nature et d’authenticité. Moka est également très recherchée par la clientèle locale et internationale pour les mêmes critères, ainsi que pour sa proximité avec les grands centres financiers et ses nombreuses facilités urbaines (centres commerciaux, espaces de sport et de bien-être, cinémas…). »

2. OLIVIER BABET, Barnes International Realty - Marketing Manager

« La demande est continuellement croissante dans les régions balnéaires. Mais avec la saturation des régions prisées comme le Nord ou l’Ouest, l’intérêt commence à se diriger de plus en plus vers des régions moins exploitées. Les développements d’envergure, comme Pointe d’Esny Le Village, qui est en commercialisation actuellement, ne seront plus seulement des destinations de vacances, mais des acteurs économiques à part entière. Les acheteurs sont aussi à la recherche de biens ou d’investissements immobiliers qui sont à proximité de la mer et des différentes infrastructures (écoles, centres commerciaux, restaurants etc.). Compte tenu des tendances actuelles de l’économie mondiale, la demande pour les propriétés premium a diminué, même si certains clients fortunés sont toujours à la recherche de biens exclusifs à Maurice. La demande est plus forte pour les biens plus accessibles, comme les appartements, favorisée aussi par l’introduction du système R+2 qui permet aux acheteurs étrangers d’obtenir un pied à terre à Maurice. »

3. MEVIN VEERABADREN, Davyland Properties - E-commerce Manager

« Nous avons beaucoup de demandes à travers l’île Maurice. Les jeunes mariés ont tendance à chercher des maisons/appartements/terrains dans le centre de l’île près des commodités comme les écoles, les hôpitaux ou les centres commerciaux… À titre d’investissement ou pour un bien secondaire, les clients cherchent des appartements/penthouses et villas près de la mer (en front de mer ou à quelques pas de la plage). Les régions privilégiées sont le Nord et l’Ouest. Il y a aussi une forte demande pour des biens à Pointe d’Esny, malgré que les biens soient très rares dans cette partie
de l’île. Les étrangers recherchent aussi des biens au bord de la mer pour investir ou louer. Le Nord est l’une des régions les plus demandées, mais on note aussi un attrait pour l’Est auprès des étrangers –surtout dans la région de Belle Mare. On reçoit des demandes pour des biens allant plutôt vers le premium, mais la plupart des Mauriciens ont un budget entre Rs 2,5m- Rs 3m pour un terrain dans un endroit idéal. Dans des régions primées, le budget se varie entre Rs 4m – Rs 6m. »

4. THOMAS MOUSSERON, Offissimmo – Directeur

« Concernant l’immobilier commercial, les biens les plus demandés aujourd’hui sont des bureaux fonctionnels dans le centre de l’île : proches des grands axes routiers, faciles d’accès, entourés d’espaces verts, offrant des facilités de stationnement. De plus en plus de compagnies envisagent aussi de construire leur propre bâtiment et nous contactent donc pour leur trouver des terrains qui pourraient s’y prêter, dans le centre et dans le nord essentiellement. Nous observons deux types de profil distincts dans les demandes que nous recevons :
- les entreprises souhaitant s’installer dans des bureaux ‘premium’, pour l’image qu’elles souhaitent véhiculer auprès de leurs clients et partenaires.
- les entreprises, souvent locales, qui n’ont pas besoin d’être visibles, et qui recherchent plutôt la ‘bonne affaire’ et un cadre de travail agréable pour leurs employés, quitte à considérer des régions plus à l’écart et donc moins centrales. »

nos articles

Achat ou location ? Bilan des options

Le 21/06/2019

Acheter ou louer ? Telle est la bonne question ! Que vous soyez en couple, en famille, célibataire ou retraité, le dilemme reste le même mais les (...)

Consultez les archives