Changer de syndic de copropriété

publié le

Lorsqu’on vit dans une copropriété, il faut élire une société en charge de l’administration du bien et la gestion de son quotidien. C’est le syndic de copropriété. Toutefois, il arrive que l’entreprise en charge ne remplisse pas les attentes des propriétaires... Il faut alors envisager d’en changer pour bénéficier d’un service plus professionnel. Comment procéder ? David Pitot, directeur de The Smart Syndic, vous donne toutes les astuces à connaître.

Dans de nombreux projets immobiliers neufs, le promoteur désigne un syndic au départ. Le syndic fait réception des parties communes, une première assemblée générale est convoquée et le syndicat des copropriétaires vote la validation du mandat du syndic désigné ou non. Généralement, le syndic est élu à l’unanimité, puisque les copropriétaires font confiance au promoteur.

Malheureusement, les objectifs fixés ne sont pas toujours pris au sérieux et il arrive que le syndic ne soit pas à la hauteur : saleté, paperasse administrative non remplie, demandes non satisfaites... La question d’un nouveau syndic devient alors plus pressante, même si la démarche demande du temps, des connaissances et de l’énergie.

Que faire si vous souhaitez vous séparer de votre syndic ?

Pour changer de syndic de copropriété en toute simplicité, The Smart Syndic nous livre tous ses meilleurs conseils.

Il est préférable d’attendre l’expiration de son mandat et à cette occasion, de ne pas voter son renouvellement. En effet, un mandat ne se renouvelle jamais tacitement. Il faut obligatoirement une décision d’assemblée générale pour décider du sort du syndic. Cependant, en cas de faute grave de la part du syndic, ce dernier peut être révoqué à tout moment.

Comment changer de syndic ?

  • La demande doit être formulée au syndic en exercice par courrier recommandé avec avis de réception par un ou plusieurs copropriétaires ou par le conseil syndical.
  • Cette notification doit être faite avant l’envoi de la convocation à l’assemblée générale. Dans le cas contraire, une notification tardive peut empêcher le syndic d’inscrire cette demande à l’ordre du jour. Si tel est le cas, elle sera repoussée à l’assemblée suivante.
  • Joignez à votre lettre le contrat du syndic candidat, et demandez à ce que tous les copropriétaires concernés en reçoivent une copie.
  • Il convient de veiller à ce que l’assemblée générale se tienne en amont de la date d’échéance du mandat du syndic. Si le syndic de copropriété cesse ses fonctions sans qu’ait été élu son remplaçant, les choses risquent de se compliquer davantage.
  • Pour éviter toute mauvaise surprise lors du vote, assurez-vous que la majorité des copropriétaires entend effectivement changer de syndic.

Trouver un nouveau syndic de copropriété compétent vous semble ardu ? Adressez-vous à The Smart Syndic, qui travaille en partenariat avec Syneo, le réseau de syndic de proximité français qui compte plus de 30 ans d’expertise. Récemment installée à Maurice, la société saura combler toutes vos attentes, et gérer votre copropriété de main de maître !

nos articles

Consultez les archives