Le biomimétisme : le futur de l’immobilier dans notre ADN

publié le

Entrez de plain-pied dans le futur de l’immobilier – l’architecture et la technologie puisent leur inspiration de la vie. Ce retour aux sources est l’ultime marque de la modernité. LexpressProperty vous invite à découvrir ce phénomène mondial, qui pourrait inspirer nos constructions locales et nos Smart Cities.

Qu’est-ce que le biomimétisme ? Il s’agit d’un processus de conception dans l’ingénierie qui consiste à s’inspirer du vivant et de son fonctionnement, ses formes ou ses matières pour créer de façon plus efficace et durable.

Une révolution verte

Le but est simple : être réceptif aux leçons livrées par l’évolution du vivant, repérer ses points forts, et les appliquer à la construction – dans tous les domaines possibles. Parti pour révolutionner la recherche et le développement, le biomimétisme s’impose en solution concrète pour des bâtiments solides, novateurs et durables. En cette période transitionnelle au niveau environnemental, l’impératif de l’immobilier est non seulement de respecter cette transition, mais d’y participer activement. On voit donc émerger des recherches sur les coquilles, cuticules et autres fourrures quant aux matériaux extérieurs du bâtiment pour en améliorer l’efficacité énergétique.

De la même manière, l’Eastgate Building du Zimbabwe s’est inspiré de la structure des termitières pour un système de ventilation optimale. Ce building qui s’autorégule d’un point de vue thermique éliminerait quasiment le recours aux machines à air conditionné - une prouesse qui bouleverse les normes énergétiques.

Pour des édifices plus pratiques, des chercheurs étudient des matériaux biologiques, comme source d’inspiration pour plus d’adaptabilité, voire même la capacité d’auto-nettoyage en repensant les édifices de demain.

Le biomimétisme à tous les niveaux

Il ne s’applique pas qu’à l’enveloppe. Le biomimétisme, c’est avant tout une philosophie. Donc, dans ces immeubles futuristes, on découvre un nouveau concept de communauté qui intègre l’agroécologie. Ainsi, sur le toit d’un immeuble, on retrouve un potager maintenu par du compost produit par les déchets ménagers de ses habitants.

Commentez l’article

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.